Accueil > Feature reviews & previews > Cry Baby

Cry Baby

samedi 11 septembre 2010, par Kwet

Réalisé par John Waters Avec Johnny Depp, Amy Locane, Ricki Lake, Tracy Lord, Iggy Pop, etc.

Un des films les plus connus du délirant John Waters (Hairspray, Pink Flamingos, etc.), certainement grâce à la présence au générique du jeune Johnny Depp, tout juste sorti à l’époque de 21 Jump Street …

Dans cette comédie musicale parodie des années 50 (qui a dit Grease ?) on découvre la ville de Baltimore, partagée entre deux camps : les délinquants juvéniles qui écoutent du rock n roll et portent des blousons de cuir, et les jeunes gens bien comme il faut (les « Coincés » dans la version française, avec cette réplique superbe : « On est coincés et fiers de l’être !! »), issus de bonnes familles et chantant dans les radio crochets de la bonne société. La belle Allison (Amy Locane), perle parmi les Coincées, tombe sous le charme du sexy bad boy Cry Baby (Johnny Depp), chef de gang et fier d’être délinquant juvénile ! S’en suit l’affrontement entre les deux groupes…

John Waters n’a jamais oublié son enfance dans la banlieue de Baltimore, où il était fasciné par le monde des « délinquants juvéniles », terme inventé par les médias à l’époque pour caser tous ceux qui ne rentraient pas dans le moule bien précis de la bonne société. Le film est une espèce d’apologie à la rebelle attitude, un paradis du kitsh assumé et de l’esprit rock n roll, une véritable ode à l’anticonformisme. Comme dans pas mal d’œuvres de John Waters, le maitre mot reste de ne pas se fier aux apparences ni à ce qu’on pensait savoir… À noter la présence d’Iggy Pop qui ne chante pas et de Tracy Lord, absolument géniale, mais très loin de la pornographie !

Concernant le côté « musical » de la comédie, fans d’Elvis et des jazzmen, fans des Chordettes ou des Chantels, soyez ravis ! Les deux groupes s’affrontent surtout en chanson et c’est une petite revue des styles musicaux de l’époque que nous offre le film. Et même si le Rock n roll en sort vainqueur en général, c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on écoute une reprise de « Mr Sandman » …

Dir : John Waters, 1990

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.