Home > Shorts > Court de la semaine : Je sens le beat qui monte en moi - Yann (...)

Court de la semaine : Je sens le beat qui monte en moi - Yann LeQuellec

Court de la semaine : Je sens le beat qui monte en moi - Yann LeQuellec

Friday 25 July 2014, by Elise Loiseau

Sous sa légèreté apparente, Je sens le beat qui monte en moi est un film sur la contrainte et sur l’incapacité à s’adapter au monde tel qu’il est. Hommage aux Beautiful Freaks, le court métrage de Yann LeQuellec s’est fait un nom aussi bien dans les festivals français qu’à l’étranger l’année de sa sortie, en 2012.

Rosalba est encombrée par son rapport à la musique qui, littéralement, la met en transe. Elle s’arrange donc avec ce travers, compose un itinéraire « sans bruit » pour se rendre à son travail, « l’agence touriste », qui propose aux étrangers de découvrir Poitiers et ses charmes, et réussi tant bien que mal à mener ainsi sa vie de guide touristique. Elle envoûte son collègue Alain, que sa dévotion toute religieuse à la musique et sa timidité maladroite placent lui aussi dans la catégorie des freaks.

Le film, qui évoque Jacques Tati aussi bien que Jacques Demy, a été tourné à Poitiers. Ce qui était au départ une nécessité est devenue déterminant pour le film, les curiosités architecturales de la ville et son humilité toute provinciale, au sens noble du terme, devenant le décor parfait à la cour surannée que fait Alain à Rosalba

Sous sa légèreté apparente, il raconte comment tout ce qui parfois fait de nous des inadaptés, pas fichus de s’accorder avec la société, est bien là où réside notre charme : plaidoyer pour les weirdos, le court de Yann LeQuellec est un hommage à ceux qui osent être à côté de la plaque.

Any message or comments?

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post

This form accepts SPIP shortcuts [->url] {{bold}} {italic} <quote> <code> and the HTML code <q> <del> <ins>. To create paragraphs, simply leave blank lines.