Home > Shorts > Court de la semaine : Don’t even think about it - Jannicke Stendal (...)

Court de la semaine : Don’t even think about it - Jannicke Stendal Hansen

Saturday 6 September 2014, by Lucile Bourliaud

All the versions of this article: [English] [English]

La solitude, mal du siècle ? Il existe pourtant une solution simple pour trouver de la compagnie, et un sens à sa vie. La preuve dans Don’t even think about it, court-métrage de la jeune réalisatrice norvégienne Jannicke Stendal Hansen.

Trond-Søren vit seul dans son petit appartement, entre sa télé et son ordinateur. Il ne demande pourtant pas mieux que de se faire des amis. C’est donc avec plaisir qu’il ouvre la porte à deux policiers venant enquêter sur la disparition d’une habitante de l’immeuble. Cette visite inopinée vient gentiment bousculer sa morne existence, et lui donner une idée lumineuse...

Pour évoquer la solitude et l’inadaptation, Jannicke Stendal Hansen choisit de dépeindre un monde insolite et ouaté, dans lequel les forces de l’ordre – qui passent leur temps à boire du café et manger des petits gâteaux – traitent les suspects avec la plus grande bonhomie. On assiste ainsi à une conversation délicieusement absurde vantant les mérites de la prison : on y mange sainement, on peut y faire du sport ou même y apprendre une langue étrangère !

La mine sympathique et ahurie de l’acteur principal, Jostein Hallstensen, est le grand atout du film. La mise en scène suit le rythme de cet anti-héros et impose une certaine lenteur, qui laissent à la gaucherie et à l’humour le temps de s’installer.

Si vous aimez Fargo, son humour noir, ses paysages enneigés et ses personnages à côté de la plaque, allez jeter un œil à ce court, modeste mais assurément prometteur.

https://vimeo.com/58455617

Any message or comments?

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post

This form accepts SPIP shortcuts [->url] {{bold}} {italic} <quote> <code> and the HTML code <q> <del> <ins>. To create paragraphs, simply leave blank lines.