Home > Festivals > 11th London Short Film Festival - Fucked Up Love

London Short Film Festival, 11th edition – Fucked Up Love

11th London Short Film Festival - Fucked Up Love

Thursday 16 January 2014, by Elise Loiseau

Le programme Fucked Up Love, présenté le 11 janvier dernier en plein cœur de Soho, se concentre sur les déceptions amoureuses, adultères, petites et grandes trahisons : le motif du ratage amoureux se décline sur tous les tons, du plus tragique au plus cynique, jusqu’au franchement ridicule. Sélection des meilleurs courts sur les cœurs brisés.


THINGS HE NEVER SAID Col Spector 14 mins

Rachel est assez autoritaire et aussi un peu manipulatrice, tandis que Paul est un garçon plutôt arrangeant, ou du moins, il tâche de l’être. Mais à force de réprimer ce qu’il pense vraiment de sa copine qui l’accuse de s’habiller comme Liam Gallagher dans les années 90, Paul est au bord de l’implosion. Lors de la chute (horrible et drôle) de ce court, sélectionné pour le London Film Festival en octobre dernier, la salle du Curzon Soho Cinema a éclaté de rire comme un seul homme.
Les visages d’Al Weaver et Ruth Negga vous diront peut être quelque chose : ils ont respectivement joué dans Marie Antoinette et 12 Years a slave. Quant au réalisateur, il a réalisé trois longs métrages : Honeymooner, Someone Else, et New Year’s Eve (avec Keira Kneigtley).

Son site officiel :

http://www.colspector.com/


THE BIRTHDAY GIFT Max Myers 11 mins

David et Julia passent la soirée au restaurant pour fêter leur anniversaire de mariage, pendant que la baby-sitter, Elena, s’occupe de leur fils. Mais la jeune fille n’est pas venue chez eux par hasard. Bien que l’intrigue reste prévisible, le spectateur reste scotché à son siège tant le réalisateur maîtrise l’art de la tension et du suspense. Un des courts les mieux interprété de la section, dans lequel Lili Dabrowska, dans le rôle d’Elena, dégage quelque chose d’inquiétant à souhait et incarne une baby-sitter borderline tout à fait convaincante.

Le trailer et les autres courts du réalisateur :

http://www.agilefilms.com/directors/view/max-myers

THE BRIDGE Yana Titova 10 mins

Extérieur nuit, au bord de la Tamise : un homme attend son amie, qui est en retard. Il se fait aborder par une femme qui l’accuse de harcèlement. C’est alors qu’il vit l’expérience la plus effrayante de son existence. Yana Titova réussit à mêler horreur et comique dans ce court effrayant.

Le trailer :

http://vimeo.com/59609445


COUNTRY MUSIC (AKA NOTES TOWARDS A BREAKDOWN) Jason Yeomans 9 mins

Jamie et Lynsey, deux jeunes en fuite, interrompent leur cavale dans un parking désert. Mais l’insouciance désinvolte de ces Bonnie and Clyde des temps modernes s’évanouit lorsque Jamie révèle la part violente et sombre du crime qui les a menés ici. Le passage d’un registre à l’autre est bien emmené, l’intensité étant amplifiée par le huis clos (le film est l’adaptation de la pièce du même nom, écrite par Simon Stephens). Un bel exemple de ce que l’on peut en une nuit, avec deux caméras et sans budget.

Extrait du court :

http://gerryvasbenter.com/portfolio/country-music-director-jason-yeomans/

HYMN TO PAN Ryan Vernava 17 mins

Hymn to Pan est l’histoire d’amour tragique de Farren, sorte de Pete Doherty écorché vif et désespéré, et Holliday, 15 ans, aux faux airs de Kate Moss, qui promène sa beauté nonchalante de pubs en clubs. A partir d’une trame immémoriale, Ryan Vernava donne à voir avec justesse la vérité des personnages et la beauté cradingue de l’univers marginal des nuits londoniennes, dont il exploite à bon escient l’imagerie.

Ryan Vernava, 23 ans, est considéré comme une figure montante du cinéma britannique. Il travaille actuellement à un long métrage, « Century Tower ».
Il a réalisé entre autres le court Fifty, visible sur sa page Vimeo, ainsi que le trailer de
Hymn To Pan :

http://vimeo.com/ryanvernava

LARGE DOUBLE ROOM IN ZONE 2 Tony Burke 10 mins

Suite à une rupture douloureuse, James se met en quête d’un endroit où vivre, tandis que Selena loue une chambre dans son appartement du sud londonien. Pendant la visite, il est clair que quelque chose se passe entre les deux trentenaires. Le début d’une histoire, à moins que l’un ou l’autre ne dise pas tout à fait la vérité sur qui il est. Tony Burke réalise un court grinçant mais mis en scène avec suffisamment de légèreté pour ne pas tomber dans le cynisme.

Le film en entier :

http://vimeo.com/58642866

PRETTY BITCH Rebecca Coley 8 mins

Chronique d’une vengeance entre deux filles rivales au sein d’un même gang, qui se perpétuera jusque dans la prison où elles se retrouvent toutes les deux incarcérées. Pretty Bitch est un court de plus sur l’univers des gangs, qui ne révolutionne pas ce qui est quasiment devenu un genre à part entière, mais qui échappe à la caricature en retranscrivant façon télé réalité la chronique des événements. Plutôt violent sur la fin, ce qui fait froid dans le dos quand on sait que le film est tiré d’une histoire vraie.

Le film est disponible ici :

http://collabor8te.com/video/pretty-bitch-dir-rebecca-coley/

TONGUES Nathan Deming 18 mins

Daniel est un jeune garçon un peu perdu, qui compte sur Pastor Bryan, à la tête de ce qui semble être une secte, pour l’orienter dans sa quête de spiritualité. Mais la fille de son guide spirituel le détourne, à son corps défendant, de son objectif. Tongues s’amuse de son anti-héros qui malgré toute la bonne volonté du monde, sombre du côté obscur. La chair est faible.

Any message or comments?

pre-moderation

This forum is moderated before publication: your contribution will only appear after being validated by an administrator.

Who are you?
Your post

This form accepts SPIP shortcuts [->url] {{bold}} {italic} <quote> <code> and the HTML code <q> <del> <ins>. To create paragraphs, simply leave blank lines.